Review #17 / « Scandale à la porcherie », de Marcela Iacub

« Analyse d’une révolte contre l’inégalité sexuelle », c’est le sous-titre de cet essai de Marcela Iacub que je connaissais de loin à cause du livre qu’elle avait écrit sur son « histoire » avec DSK (Belle et Bête, Stock, 2013). Ce livre se présente comme une analyse des événements de l’année passée : #MeToo et #balancetonporc. Le sujet n’est donc pas inintéressant, il avait même tout pour me donner envie de le lire. Seulement voilà, l’analyse est convenue, dépassant rarement le résumé de faits que l’on connaît tous. On n’est à aucun moment surpris par une interprétation nouvelle ou profonde du phénomène. Tout ce qu’on aurait attendu de l’auteure, qui est aussi et même surtout directrice de recherche au CNRS, manque à cet essai qui reste à la surface, sans jamais apporter un regard neuf sur le phénomène qui nous a passionné(e)s pendant des mois. Le choix des tweets en annexe à la fin de l’ouvrage est d’ailleurs questionnable.
Rien de nouveau sous le soleil, donc. À part peut-être la dernière partie, franchement rafraîchissante par rapport au reste de l’ouvrage, qui constitue l’épilogue (« De la révolte à la révolution »), dans laquelle Marcela Iacub propose un nouveau système public d’aide aux parents (et donc aux mères) et de prise en charge de l’enfant, questionnant par là la notion même de parentalité telle que nous la vivons.

Scandale à la porcherie, Analyse d’une révolte contre l’inégalité sexuelle, de Marcela Iacub
éd. Michalon, 2018, 126 pages, 15€

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s