Sur les traces de Delphine de Vigan #1 / #FlashBackFriday : « Les Heures souterraines »

J’ai une espèce de manie concernant mes livres… Je n’ai rien contre les poches mais, dans mon classement de bibliothèque, les poches sont des classiques. Et les classiques sont tous classés ensemble. Les romans contemporains que je possède sont des grands formats.
Parfois, j’achète des livres récents en format poche et ça me pose un vrai problème : je ne sais pas où, ni comment les ranger… j’ai donc aménagé une niche fourre-tout dans ma bibliothèque, niche qui accueille ces livres-là, en mal de classement. Mais la niche est petite et je ne peux donc pas trop me permettre ce genre d’écart (quand je parle de manie, je veux dire NEVROSE).
Bref, tout ça pour expliquer que j’achète pas mal de livres d’occasion, et en particulier chez BookOff depuis que je n’ai plus le temps d’aller jusque chez Gibert (et je dois me rendre à l’évidence, BookOff avec ses étagères pleines de romans à 1 euros (tous ceux qui sont parus il y a plus d’un an) est bien moins cher que Gibert).

Donc l’autre jour, j’ai acheté Les Heures souterraines. Après avoir écrit ma review sur Les Loyautés, je me suis sentie un peu coupable… et j’ai donc décidé de lire les Delphine de Vigan que je n’avais pas lus (et sur lesquels je m’étais fait un avis sans rien en savoir). En gros, j’ai décidé de faire amende honorable.

J’ai adoré Les Heures souterraines. J’ai trouvé que c’était très bien écrit, que les personnages étaient très justes (on y croit) et franchement touchants. Contrairement à ce que je m’étais imaginé, je n’ai rien trouvé de niais ou de facile. Bon, par contre, j’attendais un peu une histoire d’amour (est-ce qu’il n’y a qu’à moi que ça manque? J’ai l’impression de n’en avoir pas lu une seule depuis La Délicatesse de Foenkinos…) mais ce n’est pas du tout le sujet!

Le résumé!
Mathilde est veuve, mère de trois garçons et cadre dans une grosse boîte. Jusqu’à présent elle a toujours géré, elle a toujours su rester performante malgré les épreuves. Mais un jour, au cours d’une réunion avec un prestataire extérieur, elle contredit son patron avec qui elle s’entendait jusqu’alors très bien. A partir de là, tout change, la terre s’écroule sous ses pieds. Son patron va la placardiser, l’humilier, la harceler. Tout ça sous le regard quasi insensible de ses collègues.
Thibault, lui, est médecin pour les Urgences Médicales de Paris. Il aurait voulu être chirurgien mais un accident l’a laissé amputé de deux doigts et son rêve s’est envolé. Il entretient une relation assez floue avec Lila, une jeune femme qui se montre plutôt distante. La situation le torture, lui qui se meurt d’amour dans son coin. Depuis quelque temps, il a donc décidé de rompre, sans savoir s’il y arrivera.
On suit donc les trajectoires de ces deux personnages qui, dans deux registres différents, vivent des situations similaires.
Alors vont-ils survivre? Vont-ils finir par se croiser? Vont-ils s’aimer?

 

Publié par

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s